Anna Karénine (le livre)

J’ai commencé à lire ce long roman le 6 février et je l’ai fini le 20. Voilà donc mon avis.

couv38646714.jpg

L’histoire fut écrite en russe par Léon Tolstoï, un écrivain célèbre qui écrivit d’autres romans, tel Guerre et Paix (que je n’ai pas encore lu). Anna Karénine est composé de huit parties et contient huit cent pages et j’ai appris à la fin du livres, dans les Notes, que cette histoire devait se nommer au départ Deux mariages, Deux couples, car elle raconte la vie conjugale presque modèle de Levine et de sa femme Kitty, et la vie amoureuse un peu plus compliqué et interdite d’Anna et Vronski.

Donc ce livre raconte ces deux histoires d’amour: Levine est un peu timide et est amoureux de Kitty, mais celle-ci est éprise de Vronki. Anna rencontre Vronski en allant rendre visite à son beau-frère, et ils tombent amoureux. Alors Kitty se rend compte qu’elle aime Levine et se marie avec lui (bien sûr, il y a beaucoup plus de détails et d’aventures dans le roman). Pendant ce temps, Anna Karénine, qui est marié, doit cacher sa relation avec Vronski. Mais Anna tombe enceinte, et n’en peut plus de mentir: elle avoue qu’elle aime Vronski à son mari. Alors celui-ci est énervé et triste, mais ne veut pas divorcer, à cause de sa réputation. Il décide de continuer la vie avec sa femme comme avant. Au bout d’un moment, Anna Karénine part avec Vronski en voyage sans que son mari l’en empêche, mais ne peut emmener le fils qu’elle a eu avec son mari (son fils se nomme Serge) avec elle, ce qui la rend triste puisqu’elle y est très attachée.

Kitty, maintenant mariée à Levine, accouche d’un petit garçon. Anna revient à Moscou avec son amant et décide d’aller voir son fils Serge pour son anniversaire, mais son mari la surprend alors elle doit se séparer encore une fois de son enfant. Elle se dispute plusieurs fois avec Vronski, puis, très triste et énervée, elle finit par se jeter sous un train. Durant la huitième partie, nous lisons comment se porte le monde après sa mort (Vronski qui est triste, le frère de Levine qui apprend la nouvelle, etc.).

J’ai vraiment bien aimé ce livre mais il a tout de même quelques défauts:

  • c’est sûrement de la faute du traducteur, mais quelques fois il y a marqué « à fond »: Anna connaissait Vronski à fond. Je trouve que ce terme n’est pas littéraire.
  • Il y avait tellement de personnages que j’ai finit par m’embrouiller.
  • La vie d’Anna finissait par se répéter: elle se dispute avec Vronski, veut mourir, lui pardonne, pense qu’il aime une autre femme, se dispute encore une fois avec lui…
  • Certains moments étaient légèrement ennuyeux.

Mon billet s’achève ici. J’espère qu’il vous a plu. Anna Karénine m’a donné envie de voir le film (qui sera sûrement moins bien que le roman) et de lire les deux livres de Guerre et Paix.

Advertisements

4 réflexions sur “Anna Karénine (le livre)

  1. Anna se suicide ! Mince, je ne le savais pas. J’ai commencé le roman qui était en deux tomes dans ma version. Les deux tomes étaient trop lourd, je n’ai emmené que le premier en voyage. Et quand je l’ai eu fini, il m’a fallu patienter pour avoir la suite (je devais rentrer en France pour commencer) et du coup, je n’ai jamais lu la fin.
    Je trouve que tant que l’on est plongé dans l’histoire, c’est agréable à lire. Mais une fois déconnectée, les tourments sentimentaux d’Anna et Kitty ne m’intéressaient plus vraiment.
    Bon visionnage du film.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Dessin n° 67 et la Guerre et la paix T1 | Mon monde d'aventurière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s