Les enfances passées… Melba Patillo

Je suis désolée mais hier j’ai oubliée d’aller sur mon blog, je n’ai donc pas posté Les enfances passées du mois d’octobre, mais je le fais tout de suite. Cette fois je vais parler d’une adolescente noire au XXe siècle.

Melba Patillo

Aux États-Unis, durant la Seconde Guerre Mondiale, les discriminations raciales sont encore présentes. Certains ont encore des bonnes et nourrices de couleur, et les Noirs sont dans des écoles à part. Ils ne peuvent pas aller au théâtre ou  à la bibliothèque et doivent laisser leurs places aux Blancs dans les bus.

Melba Pattillo (née en 1941 et encore en vie de nos jours) est Noire et tous les jours subit des injustices. En 1954  (elle a treize ans) elle est choisie, avec huit autres Noirs de son âge, pour aller dans une école réservée aux Blancs : Central High. Depuis ce jour tout le monde ou presque est contre elle. La plupart des autres noirs pensent que ce sera inutile et les Blancs refusent de mettre en danger la vie de leurs enfants. Selon eux Melba et les huit autres vont attaquer les enfants Blancs ou leur transmettre des maladies.

En 1957, elle a quinze ans et va rentrer au lycée des Blancs. Le 4 septembre, sa mère l’amène en voiture au lycée, où des milliers de Blancs sont regroupés avec des panneaux et banderoles pour manifester contre l’intégration. Des hommes du groupe aperçoivent Melba Pattillo et sa mère, et les poursuivent. Mais heureusement, elles leur échappent et rentrent chez elle. Enfin, le 23 septembre, les neufs Noirs retentent d’aller étudier à Central High School. On les introduit dans l’établissement par une petite porte peu utilisée. Melba  commence à suivre ses cours, mais peu avant le déjeuner on la ramène chez elle en vitesse parce que  la foule qui était rassemblée devant l’école a essayé de rentrer dans le lycée, menaçant de tuer les neufs Noirs. Pour la deuxième fois Melba ne peut pas faire sa rentrée normalement.

melillo

Mais Eisenhower, le président, envoie les soldats de la 101e division aéroportée pour que chacun d’eux protège un des lycéens, dont Melba. Le sien, Danny, la protège et elle reprend confiance. Mais ce ne sont pas seulement les adultes qui sont hostiles à Melba, mais aussi les lycéens. On lui lance de l’encre, des œufs, on la menace et on se moque d’elle. A tout cela s’ajoute le fait que les soldats partent en décembre. Les Blancs ont donc le champ libre. Mais heureusement Melba se fait un ami, Link. En mai 1958, Melba est une des Noires à avoir réussi à passer une année dans un lycée destiné aux Blancs et Ernie Green, un des huit autres à être allé à la Central High School est le premier Noir diplômé de cet établissement. Pendant deux ans, Melba espère poursuivre ses études à Central High pour avoir elle aussi son diplôme, mais l’école ne rouvre pas ses portes. Elle part vivre plus loin sur le continent avant de devenir journaliste.

Sources : Sweet sixteen (livre) et Scholastic.com

En fin novembre, Les enfances passées n°3 parlera de l’enfance d’un grand roi français.

3 réflexions sur “Les enfances passées… Melba Patillo

  1. Pingback: Le Majordome | Mon monde d'aventurière

  2. Pingback: Des mensonges dans nos têtes | Mon monde d'aventurière

  3. Pingback: La fille d’Avril, Annelise Heurtier | Mon monde d'aventurière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s