Le Majordome

Aujourd’hui c’est une critique de film que je publie. Je vais donc vous faire partager mon avis sur un film vu ce week-end, Le Majordome, avec des acteurs connus tels qu’ Oprah Winfrey, Robin Williams et Alan Rickman.

Le Majordome

majordome

Resumé: Cecil Gaines sera durant trente années Majordome dans la Maison Blanche et assistera aux changements de son siècle et plus particulièrement la ségrégation.

Avis:Le début m’a tout de suite intérressé mais j’ai trouvé dommage que son enfance et son apprentissage du travail ne se déroule que durant les vingt premières minutes du film. Cela passait beaucoup trop vite à mon goût. Quant à la fin, je ne m’attendais pas qu’elle soit en 2008. Les musiques étaient bien choisies et la plupart des acteurs aussi. J’étais contente d’y retrouver Robin Williams que je connaissais de Hook, Jumanji et La nuit au musée, et Alan Rickman que j’avais déjà vu dans Harry Potter et Raisons et sentiments. Mais j’ai trouvé qu’on ne les voyait pas assez.

Le personnage de Cecil est un personnage complexe. Il m’apparaissait aimable et apprécié lorsqu’il était avec ses supérieurs et stricts ou froid avec sa famille. Comme le dit sa femme, il passe trop de temps à la Maison Blanche et ne s’occupe pas assez de sa famille. Il m’a quand même fait de la peine à certains moments, mais je préfère son fils Louis. Ce dernier est durant une grande partie du film en opposition avec son père qui, selon lui, se soumet aux Blancs, alors qu’il rêve d’égalité et de justice. Je l’apprécie d’autant plus qu’il est sérieux, raisonnable et juste et refuse de tuer pour une bonne cause. La femme de Cecil et son fils cadet ne m’ont pas particulièrement intérressés.

On se rend facilement compte que ce film est historique car plusieurs fois de véritables images de l’époque (à la télévision ou dans des journaux) sont montrées, comme celle d’un bus qui avait explosé. J’ai aussi remarqué que, alors que Cecil vient d’être embauché en tant que majordome du président, on parle de l’école pour Blancs à Little Rock qui va accueillir plusieurs élèves Noirs, et cela m’a rappelé le livre Sweet Sixteen, qui  a pour sujet ce fait historique (voici mon Enfances passées où je parle d’une de ces élèves Noires). La fin n’était pas spécialement bien faite à mon avis, en tout cas elle ne m’intérressait pas.

Ce film n’était pas magnifique mais il permet d’avoir plus de connaissances sur les présidents et cette période historique et nous fait quand même passer un bon moment. Je vais d’ailleurs bientôt lire un roman, Des mensonges dans nos têtes, qui parle aussi de la ségrégation aux Etats-Unis, et j’en parlerai peut-être sur le blog.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Le Majordome

  1. Pingback: Des mensonges dans nos têtes | Mon monde d'aventurière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s