Dessin n° 154: La chaleur douce des couvertures

Le titre de mon dessin est tiré d’un livre, car en ce moment je lis La Bête humaine d’Emile Zola, qui fait partie du cycle des Rougon-Macquart. Pour vous faire un court résumé Jacques Lantier (le fils de Gervaise, héroïne de l’Assomoir) assiste à un assassinat et tombe amoureux de la femme du criminel, alors qu’il a parfois des envies de meurtre. Et à un moment, Zola écrit ceci: « La jeune femme dormait profondément dans la chaleur douce des couvertures » Ce qui fait que lorsque j’ai réfléchi au dessin de la semaine, j’ai eu cette idée-là.

chaleur couv.jpg

Je n’ai pas colorié mon dessin fait au crayon. C’est donc une jeune femme dans sa chambre qui dort profondément.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s