Les enfants de Hurin, de Tolkien

Nous sommes dimanche et hier j’ai terminé de lire Les enfants de Hurin. Je l’ai commencé après avoir terminé de relire le Seigneur des Anneaux, que j’avais commencé après avoir découvert Le Hobbit en juillet. J’ai décidé de vous en parler!

Les enfants de Hurin

hurin.jpg

crédit photo: senscritique.com

Résumé: Hurin part combattre Morgoth qui menace sa contrée. Mais il est fait prisonnier et à cause de son insolence ses enfants Hurin et Nienör seront maudits et condamnés à une vie malheureuse.

Mon avis: C’est surprenant mais j’ai remarqué que c’est le seul livre de Tolkien qui ne contient aucune chanson. Certainement parce que c’est son fils qui l’a publié après sa mort et que le manuscrit ne devait pas être totalement fini.

Tout d’abord je vous déconseille de lire l’introduction qui dévoile une grande part de l’histoire. Les dessins qui accompagnent l’œuvre sont beaux et les chapitres ne sont pas longs.

En ce qui concerne le titre, je n’ai pas tout de suite compris pourquoi c’était Les enfants alors que la quasi totalité du roman se concentre sur Turin. Nienör n’est vue que dans quatre chapitres vers la fin, sur dix-huit au total. Je n’ai pas tellement aimé Turin, qui n’est pas attachant et fait preuve parfois de cruauté mais il n’a pas de chance tout au long du récit. Nienör m’a plu mais je pense que elle n’avait pas besoin d’aller à l’eau de Cabed-en-Aras à la fin, bien qu’elle ait découvert une vérité qui ne lui plaisait pas. Turin change aussi plusieurs fois de nom ce qui fait qu’à un moment j’ai commencé à le confondre avec certains personnages. « C’est en toi que ta destinée repose, non en ton nom« .

Un des thèmes principaux qu’on peut trouver dans ce livre est sans aucun doute le destin mais j’ai également remarqué que la jalousie est très présente dans le roman: Androg est jaloux de Mim qui est jaloux de Beleg, puis Saeros, Gwindor et Brandir sont jaloux de Turin.

Pour finir, j’ai trouvé la dernière scène avec Hurin et Morwen  triste mais belle et paisible.

Dans ce roman, Tolkien ne crée pas assez de moments qui nous permettent de se sentir proche des personnages mais c’est une histoire intéressante et agréable à lire, avec de beaux dessins qui nous accompagnent.

Publicités

3 réflexions sur “Les enfants de Hurin, de Tolkien

  1. Vous dite a la 1 ère ligne en dessous de l’image que Hurin part combatre Morghot, et après, vous parlez de ses enfants Hurin et Nienör . Le père et le fils s’appelle Hurin ?

    Résumé: Hurin part combattre Morgoth qui menace sa contrée. Mais il est fait prisonnier et à cause de son insolence ses enfants Hurin et Nienör seront maudits et condamnés à une vie malheureuse.
    Il y’aurait pas un point oublié dans votre LONGUE PHRASE ? 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s