Les cités des anciens de Robin Hobb

En fin octobre je me suis achetée un grand nombre de livres en peu de temps: le dernier tome du Maître des livres (un très bon manga), Brexit Romance, de Clémentine Beauvais (si vous l’avez lu votre avis m’intéresse), L’aube sera grandiose (un beau roman d’Anne-Laure Bondoux), A rebrousse temps de Philip K.Dick et le roman dont je veux vous parler aujourd’hui.

Les cités des anciens 1- Dragons et serpents, de Robin Hobb

citédesancienshobb.jpg

crédit photo: Amazon

 

J’avais déjà entendu parler de cette auteure, principalement sur le blog Ma toute petite culture, et ses romans me paraissaient intéressants mais sans plus. Puis dans la librairie en lisant au hasard des résumés de romans, je suis tombée sur celui-ci. Ce n’est qu’en ayant décidé de le prendre que j’ai réalisé que je connaissais le nom de Robin Hobb.

Le récit se déroule dans un monde différent du nôtre: nous suivons l’histoire de dragons trop faibles pour voler et des humains qui ont un lien avec eux: Leftrin qui décide de vendre illégalement du bois-sorcier, Alise qui est passionnée par les dragons et souhaite les rencontrer, et Thymara, une jeune fille que ses parents auraient dû abandonner à sa naissance, qui vit près des dragons.

 

 

Les dragons sont traités dans ce roman de manière originale: à part Tintaglia ce ne sont pas de belles et majestueuses créatures mais ce sont des bêtes difformes et peu intelligentes. J’ai trouvé dommage qu’il n’y ait pas beaucoup de chapitres avec eux, car ce sont vraiment des créatures intéressantes. Je me doute que dans les prochains tomes ils seront plus présents.

Le monde dans lequel se déroule le récit est également plein d’intérêt, avec des habitations dans des arbres et des coutumes différentes des nôtres. On sent que l’auteure l’a bien travaillé. Son style n’est pas exceptionnel mais je ne me suis jamais ennuyé dans ce roman.

Thymara est une jeune fille qui m’a plutôt plu, on se sent proche d’elle parce qu’elle est mise à l’écart; sa relation avec son père m’a fait plaisir, on remarque leur proximité dans de nombreuses scènes et analepses. Alise est le personnage le plus intéressant et également celui dont on parle le plus dans le roman. J’aime beaucoup son caractère, ses passions et c’est à elle que je me suis la plus identifiée. Par contre j’ai trouvé le personnage de Leftrin désagréable, manipulateur et sans grand intérêt pour ce tome où il ne lui arrive quasiment rien. En ce qui concerne les personnages secondaires, je me suis attachée à Sédric, qui semble calme, dévoué et qui a un grand coeur.

Enfin, l’intrigue est prometteuse. On sent que ce premier tome sert à préparer la suite, à faire démarrer l’intrigue entre plein de personnages qui vont finir par se rejoindre. Je lirai la suite.

 

Quant au dessin hebdomadaire, je ne pense pas en publier cette semaine (mais on ne sait jamais 😉 )

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Les cités des anciens de Robin Hobb

  1. Pingback: Les cités de anciens 2 | Mon monde d'aventurière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s