Mon premier Stephen King: Dôme

De nos jours, un grand nombre de lecteurs connaît l’auteur américain de fantastique et d’horreur Stephen King. C’est lui qui a écrit Shining, Ça, Sac d’os, Salem et  Dôme. Ce dernier fut ma première découverte de l’auteur dont j’ai décidé de vous parler.

Dôme (tomes 1 et 2)

dome

crédit photo: club-stephenking.fr

Le 21 octobre, la petite ville de Chester’s Mill se retrouve tout à coup enfermée sous un champ de force transparent mystérieux, créant un nombre impressionnant de morts et d’accidents. Le deuxième conseiller de la ville, Jim Rennie, installe alors son pouvoir par la violence, tandis que son ennemi Dale Barbara et la journaliste Julia Shumway vont tenter de trouver un moyen de les sortir du Dôme.

 

Lorsque j’ai commencé ma lecture du premier chapitre, je me suis dit en examinant la description fournie par l’auteur, qu’il ne semblait pas si exceptionnel que ça. Mais j’ai mieux compris son succès en lisant la toute dernière phrase du chapitre, très surprenante après avoir lu le début.

Les chapitres étant très court, cela nous donne envie de lire la suite et m’a permis de ne pas m’ennuyer et d’avancer vite dans ma lecture. Au départ je trouvais le rythme lent à cause du grand nombre de personnages, qui offre de nombreux point de vue sur le même moment. Cela paraît également surprenant de savoir que les deux tomes se déroulent en environ une semaine seulement!

 Le grand nombre de citadins m’a fait mélanger plusieurs personnages secondaires. Barbara et Julia sont des héros très intéressants et forment un superbe duo. Sammy a particulièrement attirée mon attention, tout comme Rusty. Junior est un personnage qui m’a surpris par son attitude envers les enfants. Je ne m’attendais pas à ça de lui. L’amitié de Sander et Chef était très secondaire dans l’histoire mais je les ai trouvés émouvants.

L’intrigue est à mon avis très bien organisée, tous les éléments sont liés entre eux et tout est très logique. L’histoire est également captivante même s’il y a plus d’action dans le deuxième tome. A la fin du premier tome, l’univers sombre du roman m’a fait hésiter à continuer alors j’ai cherché sur Internet comment ça se finissait. Ce que j’ai lu a éveillé ma curiosité, mais malgré le fait que je savais la fin, tout était captivant. On sait comment chaque personnage finit et tout est très détaillé.

Le côté science-fiction de Dôme n’est pas ce qui m’a le plus plu. Je sais que c’est le point de départ de l’histoire, mais les créatures qui apparaissent dans la deuxième partie du roman enlevaient le côté « réel » de l’histoire, et donc perdait pour moi un peu de son intérêt.  Dôme fait beaucoup réfléchir à la manière dont l’homme réagit face au danger et face à son envie de pouvoir et c’est cela qui effraie dans Dôme. La manière dont Jim Rennie s’empare du pouvoir, traque ses opposants, met tout le monde de son côté… Et le pire c’est qu’on a l’impression que personne ne peut le vaincre. « Ce qui compte à présent, mon vieux, c’est de maintenir les choses en place. Ce qui est synonyme de loi, d’ordre, d’anticipation. Notre anticipation, parce que nous ne sommes pas des cigales, nous. Nous sommes des fourmis. Des fourmis soldats. » dit-il à Andy Sanders. Jusqu’à sa mort il aura réussi à dominer ceux qui l’entouraient (j’ai eu pitié pour Carter dans l’abri).

La fin était satisfaisante mais ne m’a pourtant pas ravi. Je m’attendais à quelque chose d’autre. Si vous l’avez-lu, votre avis m’intéresse!

 

Publicités

3 réflexions sur “Mon premier Stephen King: Dôme

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s