Dessin n° 178 et Le garçon en pyjama rayé (film)

Connaissez-vous Cyrano de Bergerac? C’est une comédie héroïque fort triste dans laquelle un génie de la poésie et du combat au nez plus grand que la moyenne va aider son camarade à séduire sa cousine, dont il est lui-même amoureux.

C’est également le sujet de mon dessin d’aujourd’hui!

cyrano.jpg

Au premier plan dans l’ombre se trouve le pauvre Cyrano. Au second plan, Roxane baisse les yeux vers Christian qui lui déclame les vers de Cyrano. En dessinant j’ai eu en tête ces phrases du héros:  » Ma vie ce fut d’être celui qui souffle – et qu’on oublie! Vous souvient-il du soir où Christian vous parla sous le balcon? Eh bien! Toute ma vie est là: Pendant que je restais en bas, dans l’ombre noire, D’autres montaient cueillir le baiser de la gloire!« J’ai colorié aux crayons de couleur.

 

Maintenant je veux vous donner mon avis sur un film. La semaine dernière, je parlais du roman Le garçon en pyjama rayé. Cette fois, je vous dis ce que j’ai pensé de l’adaptation au cinéma.

Film de Mark Herman, sorti en 2008

garçon.jpg

crédit photo: notrecinema.com

Éléments positifs du film: Tout d’abord, le fait de ne pas avoir uniquement le point de vue de Bruno permet de mieux comprendre certaines situations et certains personnages. Ainsi, la mère de Bruno est présentée dans le film comme une mère aimante qui n’est pas d’accord sur les méthodes utilisées par son mari et les autres SS pour exterminer les Juifs. Elle ressemble plus à Bruno et dans le film c’est mon personnage favori. La soeur de Bruno semblait également moins désagréable que dans le roman, et même le père paraissait moins sévère (c’est aussi parce que c’est Lupin dans Harry Potter). Enfin, le fait de pouvoir mettre un visage sur son nom m’a fait avoir plus de pitié envers certains Juifs comme Pavel.

garçon2

crédit photo: notrecinema.com

Éléments négatifs du film : Auschwitz était différent dans le film que ce que je m’étais imaginée lors de la lecture. Pour moi, le camp était plus proche de la maison, il n’y avait pas de grille autour de la maison de Bruno, et Shmuel était très éloigné du camp lorsqu’il discutait avec Bruno et non pas à quelques mètres.  Ensuite, certains passages ont été enlevés ou modifiés (les poux, passage pourtant logique qui prépare à la fin).  Mais surtout ce que je trouve dommage, c’est que le livre était plein de sous-entendus. A la fois parce qu’on a le point de vue d’un enfant mais également par discrétion. Par exemple dans le roman on ne sait pas exactement ce qui se passe entre Kotler et Pavel, tandis qu’on le voit à moitié dans le film. On ne sait rien sur la fumée dans le roman alors que le SS le dit clairement dans le film. Mais c’est surtout la fin du film, qui était deux fois plus horrible et détaillée que dans le texte. Pour moi c’est un élément négatif car si l’auteur n’était pas si explicite c’était pour une certaine raison, que l’adaptation n’a pas respecté.

Malgré ces différences, le film reste quand même une bonne adaptation d’une superbe histoire.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s