Dans la nuit blanche et rouge

IL y a moins d’un mois j’ai commencé un roman jeunesse de Jean-Michel Payet qui me faisait bien envie. Je partage avec vous le résumé et ce que j’en ai pensé!

Dans la nuit blanche et rouge

tsvetana

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé: Tandis que la Révolution Russe s’installe en 1916 à Petrograd, la comtesse Tsvetana Kolipova découvre un secret de famille qui la lie à Roman, un jeune homme mystérieux. Ils partent alors en quête d’un objet important mais ils ne sont pas les seuls à le chercher.

Point positifs:

L’ambiance russe: lorsque j’ai lu ce roman, plusieurs fois je visualisais les mêmes pièces que dans Guerre et Paix. Et la scène de la maison dans la forêt enneigée avec les loups m’a fortement fait penser à une scène dans Docteur Jivago.

Découverte de la Russie: L’héroïne voyage beaucoup dans ce roman, et découvrir toutes sortes de paysages russes et de villes était agréable.

Un roman historique: Dans la nuit Blanche et Rouge est le genre de roman historique que j’aime, par le style de l’auteur et la manière de présenter l’Histoire en reliant parfois de grandes figures historiques comme Lénine à une intrigue ou des personnages fictifs.

Points négatifs:

Un roman pas si jeunesse que ça: J’ai été étonnée par la violence qui apparaît parfois dans ce roman Folio Junior  de catégorie « à partir de 11 ans ». Une scène de révolutionnaires jetant un homme par une fenêtre m’a stupéfaite, car on ne s’attendait pas du tout à tant d’horreur dans cet extrait. Mais surtout, une des lettres de Yéchoua à sa défunte femme est particulièrement affreuse et décrit deux façons de mourir que j’ai jugé trop violentes pour un public aussi jeune.

La soudaine présence de fantastique: J’ai été un temps déstabilisée par l’apparition d’un objet fantastique dans un roman historique. L’atmosphère du roman était alors très différente et au début cela ne m’a pas plu. Mais en réalité cet objet magique n’a pas modifié de beaucoup l’ambiance du récit.

La fin: enfin, la fin m’a déçue car je l’ai trouvée prévisible, et pas très originale.

 

Pour résumer, Dans la Nuit Blanche et Rouge est un bon roman pour voyager dans la Russie du XXe siècle, mais je ne le conseillerais pas aux moins de 13 ans pour certains passages assez violents.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s