Les enfances passées… Sofonisba Anguissola et mes chiffres de l’année 2018

On est le dernier jour de l’an 2018 qui semble être passé très vite et je vous présente tout d’abord une femme dont je n’avais jamais entendu parler. Pourtant il était rare à son époque d’être une femme peintre.

Sofonisba Anguissola

Sofonisba est une jeune italienne née à Crémone, en Lombardie (région du nord de l’Italie). Elle serait née autour de 1532 et aura cinq sœurs et un frère. Son père, Amilcare Anguissola, est un noble sénateur.

Son père, humaniste, encourage les talents artistiques de ses sept enfants en leur donnant une excellente éducation. Sofonisba étudie le latin, la musique et la peinture. Son père n’étant pas peintre, Sofonisba n’est pas censée pouvoir s’initier comme les hommes car elle n’a pas le droit d’étudier l’anatomie.

Sofonisba_Anguissola_002.jpg

crédit photo: wikimedia

En 1546 son père la fait, avec sa sœur Elena, étudier en compagnie du célèbre peintre Bernandino Campi. Ce peintre aura une très grande influence sur le style de Sofonisba. Les deux sœurs suivent ses cours pendant trois ans avant de partir à Milan pour étudier encore trois ans avec Bernadino Gatti. Puis Amilcare envoie les tableaux de Sofonisba au pape et à la cour. Michel Ange apprécie les tableaux de la jeune femme et l’encourage lors de leur rencontre à Rome. Elle réalise tout d’abord les portraits commandés par son père puis reçoit ses propres commandes.

 

Sources:

Femmespeintres.net

Sisislesfemmes.fr

Britannica.com

 

Je voulais ensuite revenir sur l’année 2018.

Lire la suite

Publicités

Dessin n° 169: Eglise de nuit

Joyeuses fêtes de fin d’année! Nous avons récemment passé quelques jours dans un beau village en France. Le soir, j’ai eu l’occasion de pouvoir dessiner l’église du village, vu en contre plongée.

églisenuit.jpg

J’ai tout fait au feutre mais je n’ai pas jugé nécessaire de faire la nuit autour de l’église.

Les cités des anciens de Robin Hobb

En fin octobre je me suis achetée un grand nombre de livres en peu de temps: le dernier tome du Maître des livres (un très bon manga), Brexit Romance, de Clémentine Beauvais (si vous l’avez lu votre avis m’intéresse), L’aube sera grandiose (un beau roman d’Anne-Laure Bondoux), A rebrousse temps de Philip K.Dick et le roman dont je veux vous parler aujourd’hui.

Les cités des anciens 1- Dragons et serpents, de Robin Hobb

citédesancienshobb.jpg

crédit photo: Amazon

 

J’avais déjà entendu parler de cette auteure, principalement sur le blog Ma toute petite culture, et ses romans me paraissaient intéressants mais sans plus. Puis dans la librairie en lisant au hasard des résumés de romans, je suis tombée sur celui-ci. Ce n’est qu’en ayant décidé de le prendre que j’ai réalisé que je connaissais le nom de Robin Hobb.

Le récit se déroule dans un monde différent du nôtre: nous suivons l’histoire de dragons trop Lire la suite