Dessin n° 57:Une fin de journée très calme

Ce matin j’ai fait ce dessin. Au début je n’avais pas d’idée très précise, je voulais juste que quelqu’un soit à son bureau près d’une fenêtre. Puis j’ai décidé de le faire comme ça:

SCAN0003.JPG

C’est un jeune homme assis à son bureau en fin d’après-midi. Il regarde par la fenêtre le soleil qui se couche et on voit son ombre derrière lui. J’ai tout fait aux crayons. J’ai trouvé l’ombre assez dure à faire.

Je publierai mon prochain billet à Halloween, pour « Les enfances passées ».

Publicités

La dispute, de Marivaux

Cette semaine je vais publier trois billets de blog: celui-là, mon dessin hebdomadaire et le deuxième « Les enfances du passé ».

Aujourd’hui je vais donner mon avis sur deux pièces de théâtre écrites par Marivaux que j’ai lu en octobre, La dispute et L’île des esclaves.

La dispute

IMGP9999.JPG

Auteur: Marivaux (1688-1763)

Nombre de pages:91

Maison d’édition:Librio

Collection:Théâtre

Resumés:

  • La dispute: le prince d’un royaume veut savoir qui, de l’homme ou de la femme est le plus infidèle. Il organise la rencontre de deux garçons et deux filles qui ne se sont jamais vus auparavant pour trouver la réponse à sa question.
  • L’île des esclaves: Iphicrate et son esclave Arlequin atterrissent sur une île où tous les esclaves deviennent maîtres et les maîtres deviennent des esclaves. Les esclaves vont alors humilier leurs maîtres, puis leur pardonner et faire la paix avec eux.

Lire la suite

Dessin n° 56:En route pour les mines

Au XIXe siècle en Europe (surtout au Royaume-Uni) de nombreuses personnes quittaient la campagne pour trouver du travail en ville, en grande partie dans les mines. Les adultes y envoyaient souvent leurs enfants. Donc mon dessin montre des enfants partant le matin pour aller dans les mines.

IMGP9989.JPG

Sur mon dessin colorié au crayon le père a un râteau dans la main et la mère regarde les Lire la suite

Dessin n°55: La tour humaine

Récemment dans un journal que je reçois quasiment tous les jours ils parlent d’une tour humaine la plus grande du monde, en Espagne. En fait ce sont des gens qui se mettent debout sur les épaules des autres, en créant des étages. J’ai donc décidé d’en faire un dessin.

imgp9962

En tour il y a sept étages.  Celui tout en haut essaye d’attraper un cœur sur lequel il y a marqué « Secrets de l’amitié ». J’ai dessiné ces trente cinq personnes au crayon et je les ai coloriées avec mes crayons de couleur.

A bientôt!