Les enfances passées… Bertrand Russell

Au départ,je ne savais pas de qui j’allais parler ce mois ci, lorsque j’ai dû faire des recherches sur cet homme par rapport à un devoir. J’ai trouvé le début de sa vie plutôt intéressant, et ayant trouvé plusieurs sources dessus, j’ai décidé de choisir Bertrand Russell (un philosophe pacifiste quia a eu le prix Nobel et s’opposait contre l’arme nucléaire) pour les Enfances Passées de septembre.

Bertrand Russell

Né au pays de Galles le 18 mai 1872, Bertrand est le fils du vicomte et de la vicomtesse d’Amberley, premiers défenseurs de la contraception. Et son et grand-père a été demandé deux fois par la reine Victoria pour occuper le poste de premier ministre. Alors que Bertrand n’a que deux ans, sa mère et sa sœur meurent et en 1876 c’est Lire la suite

Publicités

Dessin n° 155: L’oiseau du matin

Comme en septembre dernier, je vais, avant de vous montrer ma peinture de la semaine, vous mettre ci-dessous les matières que j’ai au lycée et si je les apprécie ou pas.

Maths: Nous ne sommes qu’au début  de l’année mais je comprends facilement et j’ai des bons résultats aux exercices donc j’aime bien.

Italien: C’est intéressant mais on  avance peu.

Anglais: on va étudier du Shakespeare et un autre roman qui sont bien mais je n’aime pas trop l’ambiance dans le cours.

Science: Je n’ai pas grand-chose à dire à part  que ce n’est pas mal mais ce n’est pas palpitant.

Histoire/Geo: nous étudions la révolution Industrielle. Etant donné que le XIXe siècle en France et en Angleterre est la période historique que Lire la suite

Les enfants de Hurin, de Tolkien

Nous sommes dimanche et hier j’ai terminé de lire Les enfants de Hurin. Je l’ai commencé après avoir terminé de relire le Seigneur des Anneaux, que j’avais commencé après avoir découvert Le Hobbit en juillet. J’ai décidé de vous en parler!

Les enfants de Hurin

hurin.jpg

Résumé: Hurin part combattre Morgoth qui menace sa contrée. Mais il est fait prisonnier et à cause de son insolence ses enfants Hurin et Nienör seront maudits et condamnés à une vie malheureuse.

Mon avis: C’est surprenant mais j’ai remarqué que c’est le seul livre de Tolkien qui ne contient aucune chanson. Certainement parce que c’est son fils qui l’a publié après sa mort et que le manuscrit ne devait pas être totalement fini.

Tout d’abord je vous déconseille de lire Lire la suite

Dessin n° 154: La chaleur douce des couvertures

Le titre de mon dessin est tiré d’un livre, car en ce moment je lis La Bête humaine d’Emile Zola, qui fait partie du cycle des Rougon-Macquart. Pour vous faire un court résumé Jacques Lantier (le fils de Gervaise, héroïne de l’Assomoir) assiste à un assassinat et tombe amoureux de la femme du criminel, alors qu’il a parfois des envies de meurtre. Et à un moment, Zola écrit ceci: Lire la suite