Films Gatsby le magnifique

Cette semaine j’ai regardé deux films avec quelques jours d’intervalles afin de pouvoir les comparer. Ce sont deux adaptations du roman The Great Gatsby. Le premier film date de 1974, le second de 2013 et les deux Gatsby sont incarnés par Robert Redford et Léonardo di Caprio.

slidebackhair

© slideblackhair.com

Personnellement j’ai préféré le premier film . Si vous comparez  les deux Gatsby sur la photo ci-dessus vous comprendrez peut-être pourquoi.

Intrigue: New York, années 20. Nick, un jeune homme curieux et naïf, emménage en face de la grande demeure de sa cousine Daisy Buchanan. Il rencontre son voisin, le mystérieux Jay Gatsby, dont l’origine de sa fortune n’est connue de personne. C’est lors d’une des fêtes organisées dans son jardin que l’homme riche demandera à Nick de lui faire rencontrer Daisy dont il est épris.

Mon avis sur le film de 1974:

J’ai préféré ce film par son côté chaleureux. L’histoire est émouvante et triste, mais le film est léger, frais, agréable à voir. Tout comme les personnages on se sent en été et on regarde ce film paisiblement, malgré quelques scènes de violence. Il n’y a pas de ralenti, de musique trop dramatiques, ou de phrases qui nous annoncent tout de suite que tout va mal se passer. Nous vivons l’histoire en même temps que Nick, le narrateur, sans trop savoir comment cela se finira.

L’histoire est belle, très bien pensée. Tous les couples, les amants et les maîtresses se croisent et se mélangent, ce qui conduira à une fin violente, et triste par beaucoup d’aspects ( quelques morts, des gens qui oublient l’amour car ils préfèrent l’argent. Une des grandes phrases du film est « Rich girls don’t marry poor boys« .)

lovesthoseclassicmovies.blogspot

©lovesthoseclassicmovies.blogspot.com

Le personnage de Gatsby m’a plu. Il est complexe, à la fois sensible et égoïste, puissant et vulnérable. Son amour pour Daisy et son amitié avec Nick le rendent attachant. Il est attentionné, mais également prétentieux et croit que rien ne peut lui résister. Il y a notamment cette métaphore de l’été, qu’il aimerait retenir car il est le symbole des temps heureux. Mais Nick, plus sage, lui rappelle qu’il y en aura d’autre. Gatsby représente le héros amoureux et romantique et en tant que spectateur on éprouve de la sympathie pour lui.

Nick ne m’a pas trop convaincu mais il est tout de même le narrateur et on s’attache à lui parce qu’il est le plus sage dans cette histoire: il sait ce qu’il doit accepter ou condamner et au final sera le seul véritable ami de Gatsby. Nick est le personnage le plus humain et Lire la suite

Dessin n° 193: Village du Sud

Bonjour, j’espère que vous allez tous bien en ce moment. Depuis la dernière fois j’ai réalisé une aquarelle printanière que je vous présente aujourd’hui:

village

A partir d’une photo j’ai peint ce petit village  en hauteur aux murs d’ocre. Qu’en pensez-vous?

Par rapport à mes lectures je termine de relire le dernier Harry Potter; je dois lire pour les cours Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche et  Passeur, un livre sur l’histoire vraie Lire la suite

Mes chiffres de l’année 2019

Hello lecteurs,

Nous abordons une nouvelle décennie, ce qui me paraît un peu bizarre pour l’instant mais voici mes statistiques de l’année dernière.

 

Billets de blog: 43

Livres lus: 113

Livres relus: 71

Films découverts: 39

Films revus: 17

Activité extrascolaires: guitare autodidacte, même si ces derniers mois je ne trouve plus le temps d’en faire beaucoup.

Séries TV vues : 6 avec The Good Place, Downton Abbey, La petite Dorrit, Umbrella Academy , Six Feet Under et Le Prince des Dragons

Séries Tv découvertes: 3 avec Le Prince des Dragons, Six Feet Under et Umbrella Academy

Histoires écrites: Cette année j’ai plus écrit des nouvelles et quelques poèmes plutôt que des romans. Néanmoins j’ai fini un manuscrit et j’ai écrit une histoire entière en 6 mois.

 

Mes favoris de 2019

Livres:

  • Le trône de Fer, qui est la saga ayant été adapté pour être sur la télévision Game of Thrones. Il me reste huit tomes à lire sur quinze et pour l’instant j’adore l’univers, l’atmosphère et les personnages de ce roman, que le style de l’auteur rend plus vivant .
  • Le garçon au pyjama rayé, raconte les atrocités de la vie des Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale du point de vue d’un enfant de nazi. C’est une très belle histoire, très marquante.

Films favoris:

  • Mamma Mia, que j’ai redécouvert cet été. J’ai ensuite regardé le deuxième film, qui n’est pas aussi bien que le premier mais reste très agréable.
  • Slumdog Millionaire, qui raconte, comme Lion, l’histoire touchante d’un enfant orphelin qui vit des horreurs.

Série favorite parmi celles découvertes

J’ai particulièrement appréciée Le Prince des Dragons, une série d’animation Netflix beaucoup plus captivante que ce à quoi je m’attendais, avec des personnages originaux et une bonne intrigue. Il y a aussi Umbrella Academy qui m’a bien plu pour ses acteurs, les personnages et la bande-son.

 

 

 

 

 

 

Dessin n° 190: La brume sous la montagne

Bonjour, me voilà de retour avec une aquarelle faite il y a quelques jours pour le blog.

IMG_9953.JPG

C’est une montagne dans le brouillard avec devant une maison cachée par les arbres. La technique du brouillard avec de l’aquarelle n’est pas facile à maîtriser mais le rendu est joli. Je me suis inspirée de cette photo  ci-dessous:

IMG_9952

Les vacances m’ont permis de regarder plusieurs films, dont Les figures de l’Ombre qui m’a bien plu (sur la place des femmes Noires aux Etats-Unis dans le programme de la NASA), Le Casse de Central Park qui en revanche n’était pas exceptionnel même si la fin est réussie et Terminator que j’ai pu découvrir. J’étais mitigée au début et les effets spéciaux n’ont pas très bien vieilli mais la deuxième partie du film est très intéressante.

En livres, j’ai pu terminer le cinquième tome de Lire la suite

Film « Lion », 2016

Cette année j’ai découvert cette année deux films qui se ressemblent et qui m’ont autant plu l’un que l’autre: Slumdog Millionaire et Lion. Je ne vous parlerais que du deuxième, que j’ai vu aujourd’hui.

allocine.fr.jpg

crédit photo: allociné

Ce film retrace l’histoire vraie de Saroo un petit garçon indien qui se retrouve malgré lui à des milliers de kilomètres de son village. Il ne connait pas le prénom de sa mère, et le nom de son village de dit rien à personne. Il est adopté en Australie et y grandit. Mais, une fois adulte, Saroo décide  de retrouver sa famille.

C’était un film très émouvant. C’est dur de voir Lire la suite

Dessin n° 178 et Le garçon en pyjama rayé (film)

Connaissez-vous Cyrano de Bergerac? C’est une comédie héroïque fort triste dans laquelle un génie de la poésie et du combat au nez plus grand que la moyenne va aider son camarade à séduire sa cousine, dont il est lui-même amoureux.

C’est également le sujet de mon dessin d’aujourd’hui!

cyrano.jpg

Au premier plan dans l’ombre se trouve le pauvre Cyrano. Au second plan, Roxane baisse les yeux vers Christian qui lui déclame les vers de Cyrano. En dessinant j’ai eu en tête ces phrases du héros:  » Ma vie ce fut d’être celui qui souffle – et qu’on oublie! Vous souvient-il du soir où Christian vous parla sous le balcon? Eh bien! Toute ma vie est là: Pendant que je restais en bas, dans l’ombre noire, D’autres montaient cueillir le baiser de la gloire!« J’ai Lire la suite

Dessin n° 176: Le grand saut et trois clichés qui ne me plaisent pas

Aujourd’hui je publie un de mes nouveaux dessins, un à l’encre cette fois.

inkhermioneecrivaine.jpg

J’ai donc fait le dessin d’une fille en plein saut, qui tente de s’accrocher à la barre métallique au-dessus d’elle. Sinon, elle meurt (ou en tout cas tombe dans le vide). Je dessine rarement à l’encre mais j’ai trouvé que j’avais mieux réussi que ce à quoi je m’attendais.

Ensuite, je veux partager avec vous trois clichés qu’on trouve bien souvent dans la littérature et dans les films qui, trop souvent utilisés, finissent par m’agacer. Lire la suite

Les enfances passées… Sofonisba Anguissola et mes chiffres de l’année 2018

On est le dernier jour de l’an 2018 qui semble être passé très vite et je vous présente tout d’abord une femme dont je n’avais jamais entendu parler. Pourtant il était rare à son époque d’être une femme peintre.

Sofonisba Anguissola

Sofonisba est une jeune italienne née à Crémone, en Lombardie (région du nord de l’Italie). Elle serait née autour de 1532 et aura cinq sœurs et un frère. Son père, Amilcare Anguissola, est un noble sénateur.

Son père, humaniste, encourage les talents artistiques de ses sept enfants en leur donnant une excellente éducation. Sofonisba étudie le latin, la musique et la peinture. Son père n’étant pas peintre, Sofonisba n’est pas censée pouvoir s’initier comme les hommes car elle n’a pas le droit d’étudier l’anatomie.

Sofonisba_Anguissola_002.jpg

crédit photo: wikimedia

En 1546 son père la fait, avec sa sœur Elena, étudier en compagnie du célèbre peintre Bernandino Campi. Ce peintre aura une très grande influence sur le style de Sofonisba. Les deux sœurs suivent ses cours pendant trois ans avant de partir à Milan pour étudier encore trois ans avec Bernadino Gatti. Puis Amilcare envoie les tableaux de Sofonisba au pape et à la cour. Michel Ange apprécie les tableaux de la jeune femme et l’encourage lors de leur rencontre à Rome. Elle réalise tout d’abord les portraits commandés par son père puis reçoit ses propres commandes.

 

Sources:

Femmespeintres.net

Sisislesfemmes.fr

Britannica.com

 

Je voulais ensuite revenir sur l’année 2018.

Lire la suite

Des clichés en fantasy qui ne me plaisent pas -1

Depuis que je suis petite, la littérature fantastique est celle qui m’a toujours le plus attiré. Et actuellement dans ma bibliothèque un peu plus de quatre étagères sont entièrement remplies de fantastique (un tiers de ma bibliothèque). Le fait d’en avoir lu beaucoup fait qu’il m’arrive d’être agacé par certaines situations qui se retrouvent dans beaucoup trop d’œuvres. Je voulais en partager six avec vous aujourd’hui, et je pense que j’en publierai d’autres, pas forcément autour de la littérature fantastique.

1-Les résumés sont tous les mêmes

Lorsque je lis des résumés de romans de fantasy dans des librairies, on trouve trop souvent des phrases donnant la sensation de lire les mêmes choses. Voici trois romans qui ont des résumés qui se ressemblent: Lire la suite