Dessin n° 144: Conure à front rouge

Salut à tous et toutes, je reviens ce vendredi avec un nouveau dessin, comme chaque semaine, et demain je vous présenterais l’enfance d’une femme.

perroquet.jpgComme vous pouvez le constater, il s’agit d’un Lire la suite

10 façons d’aménager sa bibliothèque

Bonjour chers lecteurs, aujourd’hui je viens vous parler d’un sujet qui me concerne et doit concerner aussi une partie d’entre vous: comment aménager son étagère remplie de livres.

Lorsque mes livres sont mal rangés je vide entièrement mon étagère et à chaque fois, j’hésite un peu sur la nouvelle manière de disposer tous mes livres. Dans ce billet de blog je vous énumère les différentes manières que j’ai trouvé pour ranger ses livres.

1-Par couleur

IMG_3034

tout rouge

On peut commencer par ranger ses livres par couleur. Je crois que je ne l’ai jamais fait mais les différentes couleurs par étage doivent faire un bel effet (si on a un étage pour les livre bleus on peut faire un dégradé du plus clair au plus foncé). Mais si on ne se Lire la suite

Dessin n° 83: Le voyage-3:Le séjour

Voici donc l’avant-dernier dessin de voyage à publier et cette fois la famille est arrivée à destination et profite de leurs vacances:

IMGP1982.JPG

A part la maison j’ai tout colorié au crayon. Donc au premier plan j’ai mis la famille (les enfants dans la piscine, le père dort sur un transat et la mère les rejoint en buvant un jus. Au loin j’ai dessiné la plage et la mer.

Dessin n° 82 (le départ) et un petit voyage

Mon dessin précédent (lire ici) est le premier d’une série de quatre dessins. Voilà le deuxième, où cette fois la famille charge la voiture, le jour du départ.

Le père de famille pose les sacs dans le coffre; sa fille essaye de mettre quelque chose qu’on ne peut voir à l’arrière de la voiture; la mère ferme à clé la porte de la maison et son fils rejoint son père pour mettre son sac dans le coffre. J’ai colorié avec des crayons et pour l’herbe un pavé de cire.

IMGP1958

Maintenant si j’ai fait des dessins sur ce sujet c’est parce que nous sommes partis de vendredi à lundi dernier faire un séjour en Italie, à la Spezia. Voici mes photos prises durant ces Lire la suite

Les enfances passées… Anne Frank

Après un jeune pirate, une lycéenne noire, un roi et un petit ukrainien je vais raconter l’enfance de la célèbre Anne Frank.

 

Anne Frank

1914, début de la Première Guerre Mondiale. Le jeune Otto Frank, qui est juif, et ses frères, des Allemands, partent combattre. Otto survit et  il épouse Edith Holländer en 1925. Ils vivent d’abord chez la mère d’Otto et en 1926 leur premier enfant, Margot, naît. Ensuite le 12 juin 1929 ils ont un deuxième enfant, Anne Frank. Otto Frank et sa famille vont déménager au Pays-Bas où ils ont plus de libertés qu’en Allemagne. En effet les juifs sont accusés d’avoir fait perdre la Première Guerre Mondiale et leur religion n’est pas très tolérée. Quand Anne Frank a 13 ans (1912) elle reçoit un cahier dont elle va se servir pour sa biographie.

annefrank.jpg

La famille Frank va être obligée de se cacher dans le grenier des bureaux d’Otto Frank parce que les Allemands ont envahis le Pays-Bas. Ils vont y passer deux ans durant lesquels Anne ne cessera d’écrire dans son journal où elle tiendra son amie imaginaire, Kitty, au courant de ce  qui lui arrive, cachée dans l’Annexe. Les Frank ne seront pas seuls : la famille Van Daan et un homme, Dussel, leur tiendront compagnie.

Mais quelqu’un va les trahir. Les autorités vont découvrir leur cachette, les arrêter et les emmener dans des camps de concentration. Anne Frank mourut un peu après sa sœur du typhus, en 1945. Otto Frank fut le seul survivant, et, sachant que sa plus jeune fille voulait publier son journal il le fit pour elle. C’est pour cela que l’histoire des Frank cachés dans l’Annexe est célèbre.

Sources : The diary of a young girl, Annefrank.org, Wikipédia

Le mois prochain Les enfances passées seront sur l’enfance d’une femme vivant lors de la Révolution Française!

Les enfances passées…Eli Pas Posniak

Bonjour à tous. Voici aujourd’hui la dernière enfance passée de 2016 et la quatrième depuis le début.  J’ai décidé de vous parler de l’enfance d’Eli Pas-Posniak, un ukrainien très peu connu puisque je n’ai quasiment rien trouvé sur lui sur Internet. La quasi-totalité de ce que j’ai écrit en-dessous a été trouvé dans un livre pour enfant appelé « Le royaume d’Eliousha » Il y a écrit à l’intérieur du livre « ceci est l’histoire véridique d’eli pas-posniak »

Eli Pas Posniak

Lors du XXe siècle l’Ukraine est divisé en deux parties : une appartenant à la Russie, l’autre à l’Autrcieh-Hongrie. Dans les années trente Staline prend le pouvoir du côté russe où la culture ukrainienne est interdite et dans les années quarante les nazis vont essayer de s’emparer de l’union soviétique et aussi de l’Ukraine.

Eliousha a deux sœurs, un petit frère et des parents, mais aussi des domestiques. Il vit à Kostopil (Ukraine). En 1941, il a 5 ans et quitte en voiture le pays, accompagné de sa famille. Après des gens qui les pillent et des avions qui essayent de les tuer ils décident d’aller à Kiev en se déguisant en paysans et en échangeant leur belle voiture contre une misérable carriole.

Puis, arrivés à Kiev, tous montent dans un train sauf le père d’Eliousha qui doit rejoindre l’armée, confiant à Eliousha le soin de veiller sur les autres.

Quand le train s’arrête Eliousha et ses sœurs sont obligés de voler de la nourriture pour survivre. Arrivés à destination (Kazakhstan) un homme les conduit dans un petit village pauvre.  Leur nouvelle maison a un sol en terre et est très petite, tandis que pour se laver et Lire la suite

Voyage Vienne-Jesolo

Le 28 juillet on est partis de bonne heure et on est arrivés à Berne (Suisse) à midi, où on a fait une pause déjeuner. Ensuite on a continué la route et en début de soirée on est enfin arrivés à l’hôtel de Munich (Allemagne).

IMGP8156.JPG

l’après-midi sur la route

Ensuite on est partis en tramway (là-bas ils roulent très vite) pour chercher un endroit où manger. On a finalement atterri à Ocui. Là-bas c’est nous qui nous servons, ce n’est pas comme dans un restaurant mais plus comme un self-service. Comme je ne connais pas l’allemand à part merci, bonjour et au revoir, cela m’a fait bizarre d’être dans un endroit où tout le monde parlait une langue inconnue. Quand l’année dernière nous étions allés en Lire la suite