Dessin n° 136 et Le dictateur de Chaplin

Pour ce premier article de mai j’ai un nouveau dessin mais également un avis sur un film.

l'évadé.jpg

Cette peinture faite à la gouache représente un homme de nuit, caché derrière une maison. Il s’est évadé et veut se réfugier dans la forêt. Il attend donc que l’homme rentre dans la maison pour qu’il ait le champ libre.

Au début je pensais que faire les différentes couleurs sombres serait compliqué mais au final ça allait.

Passons désormais à un film que j’ai vu mardi, un film de Chaplin datant de 1940, Le dictateur.

Le Dictateur

chaplindictateur

 

Résumé: En 1918 un juif de Tomania aide un soldat du même camp que le sien puis se retrouve à l’hôpital. Lorsqu’il en sort, il doit faire face à la cruauté d’Hynkel, le dictateur qui poursuit les juifs.

Mon avis:Ce film ayant été réalisé lors de la seconde Guerre Mondiale il est normal que Chaplin n’ait pas utilisé les vrais noms, en remplaçant Hitler par Hynkel, la croix gammée par la double croix, l’Italie en Bactérie et Mussolini devient Napaloni. Néanmoins on reconnait tout de suite de qui ils s’inspirent et on dit qu’Hitler l’aurait interdit dans son pays mais l’aurait Lire la suite

Publicités

Les enfances passées…Niccolò Paganini

Pour terminer le mois d’avril j’ai décidé de vous   en apprendre plus sur l’enfance d’un musicien italien, Paganini.

Niccolò Paganini naît à Gênes en 1784. Il est le troisième fils d’Antonio Paganini, et de Teresa Bocciardo. Son frère aîné, Carlo, deviendra lui aussi violoniste. Il a deux sœurs. Son père joue de la mandoline et suite à un songe de sa femme, dans lequel Niccolo Lire la suite

Le Guépard, de Luchino Visconti

Pour cette dernière journée de vacances je vais vous donner mon avis sur un film terminé il y a quelques jours, Le Guépard, sorti en 1963. C’est un film franco-italien faisant apparaître comme acteurs principaux Alain Delon, Claudia Cardinale et Burt Lancaster.

Le Guépard

gattopardo

Resumé: En 1860, Garibaldi débarque en Sicile, et le prince Salina assiste avec tristesse à la fin de l’aristocratie. Son neveu, Tancrède, va s’éprendre de la fille du maire de Donnnafugata, Angelica.

Mon avis: Ce film historique nous présente Don Fabrizio Salina, qui va vivre difficilement la fin de son époque, et l’amour de son neveu pour Angelica, qui est très riche. La musique est Lire la suite

Mes écrits actuels 2

Au début de l’an dernier, j’avais publié un billet de blog sur ce que j’écrivais comme histoires. Aujourd’hui je vais vous parler des trois histoires différentes sur lesquelles je me penche en ce moment.

  • le huitième tome d’une série
amienebook.jpg

les sept tomes finis et le huit commencé

La dernière fois j’en étais au tome sept. Après une longue pause j’ai continué le mois dernier. C’est une série qui va avoir neuf tomes et qui parle de Lire la suite

Les enfances passées: Berthe Morisot

Bonjour! Je vais bientôt poster un nouveau dessin hebdomadaire mais en attendant voici l’enfance d’une des femmes peintres et impressionnistes, Berthe Morisot.

Berthe Morisot voit le jour à Bourges en début 1841. Son arrière-grand-oncle est le peintre bien connu Fragonard. Son père est préfet du département du Cher et elle vit avec ses deux sœurs aînées, Yves et Edma, sa mère et plus tard son petit frère Tiburce. En 1852 ils déménagent à Paris après que M. Morisot soit nommé à la Cour des comptes. Mais il démissionne en 1855 et quitte la capitale pour Passy. Berthe apprend alors, avec ses deux autres sœurs, Lire la suite

Les enfances passées… Robert Desnos

Bonjour, je tenais d’abord à vous remercier: j’ai trente abonnés! Je sais que certains en ont bien plus mais pour moi c’est un grand chiffre, surtout que la première année je n’en avais pas autant si rapidement.

Nous voici donc avec l’enfance du poète surréaliste Desnos, que j’ai vu en français au lycée.

 

Robert Desnos

Robert Desnos naît à Paris en 1902, c’est le deuxième enfant de L.Desnos et C.Guillais. Son enfance dans la capitale le marquera et sera une de ses sources d’inspiration pour ses futures œuvres. Vers six ans Lire la suite

Des mensonges dans nos têtes

Le mois dernier j’avais dit dans ma critique sur le film Le Majordome que je prévoyais de poster mon avis sur un roman portant sur la ségrégation, Des Mensonges dans nos têtes. Le voici!

Des mensonges dans nos têtes

mensonges.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Resumé: En 1959, en Virginie, un lycée Blanc ouvre ses portes aux Noirs. Une dizaine de ces derniers vont tenter de faire leurs études en compagnie des Blancs. C’est en rentrant en Terminale que Sarah va tomber amoureuse de sa camarade blanche Linda. Mais aimer une Blanche et une fille est dangereux.

Avis: Une des première choses que je tenais à dire est que je risque à l’avenir de confondre ce roman avec Lire la suite

Les enfances passées… Abraham Lincoln

Pour conclure le mois de janvier qui est passé extrêmement vite, voilà l’enfance d’un président bien connu aux Etats-Unis, Abraham Lincoln, le seizième président américain lors de la guerre de Sécession et qui fait abolir l’esclavage.

Abraham Lincoln

Abraham Lincoln nait en 1809 et porte son nom en hommage à son grand-père. En 1916 son père, Thomas Lincoln, décide de les faire passer (lui, son fils et sa femme Nancy) dans l’Etat de l’Indiana. Ils vivent tout d’abord dans une ferme abîmée avec une facade manquante. Thomas Lincoln achète le terrain qu’il se met à cultiver et améliore leur habitation. En octobre 1818 Abraham a neuf ans lors de Lire la suite

Le Majordome

Aujourd’hui c’est une critique de film que je publie. Je vais donc vous faire partager mon avis sur un film vu ce week-end, Le Majordome, avec des acteurs connus tels qu’ Oprah Winfrey, Robin Williams et Alan Rickman.

Le Majordome

majordome

Resumé: Cecil Gaines sera durant trente années Majordome dans la Maison Blanche et assistera aux changements de son siècle et plus particulièrement la ségrégation.

Avis:Le début m’a tout de suite intérressé mais j’ai trouvé dommage que son enfance et son apprentissage du travail ne se déroule que durant les vingt premières minutes du film. Cela passait beaucoup trop vite à mon goût. Quant à la fin, je ne m’attendais pas qu’elle soit en 2008. Les musiques étaient bien choisies et la plupart des acteurs aussi. J’étais contente d’y retrouver Lire la suite