Mes chiffres de l’année 2016

Bonne année à tous. Dans douze jours cela fera maintenant deux ans que j’ai commencé ce blog et je pense que j’écrirai beaucoup ce mois ci. En effet en plus des dessins hebdomadaires et de l’enfance passée du mois je vais donner mon avis sur le premier tome de Guerre et Paix. Et j’écris aussi ce billet de blog.

Mes chiffres de 2016

Billets de blog: 74

Livres lus: 124 (sans compter les relectures et les journaux)

Déménagement: 1

Activités extrascolaires: 6 (théâtre, yoga, club de lecture, club de cinéma, guitare, karaté)

Séries TV vues: 5

Séries TV découvertes: 3

Histoires écrites: beaucoup!

Voyages: 1 (Vienne/Jesolo)

BdS

Mes favoris de 2016 Lire la suite

Potter et Sauveur

Cette semaine j’ai lu deux livres de grands formats, et les deux m’ont déçus, surtout le premier qui est Harry Potter et l’enfant maudit.

Depuis presque un an tout le monde en parle. Je savais que ça allait être moins bien que les autres, vu que c’est une pièce de théâtre et que ce n’est même pas J. K Rowling qui l’a écrit elle a juste donné l’idée de l’intrigue.

IMGP0180.JPG

Je n’ai pas du tout réussi à être plongée dans l’intrigue car ce n’est pas le même style. Par exemple, Hermione ne dirait jamais dans les romans: « Tu trouves ça débile, il trouve ça irrésistible. Moi je dirais que c’est quelque part entre les deux. » Je n’aime pas le personnage de Rose que je trouve prétentieuse:  » Je suis une Granger-Weasley, tu es un Potter, tout le monde voudra forcément être ami avec nous, on peut se permettre de choisir qui on veut« . Par contre le fils de Malefoy est gentil et je trouve que c’est quand même une bonne idée qu’Albus, le fils de Harry, se retrouve à Serpentard. En revanche même quand Harry était adolescent il a toujours appelé Drago « Malefoy ». Et maintenant il l’appelle Drago alors qu’ils ne sont pas plus amis qu’avant.

Un autre truc étrange est que Albus (qui est censé être nul en sortilèges) connaît « Incendio » à treize ans mais il ne connaît même pas Expelliarmus qui est un sortilège qu’on apprend à douze ans. Harry est assez égoïste et strict:  » C’est moi qui voulais être avec toi, je veux l’avoir avec moi, j’attends de vous, je prendrai contre cette école les mesures qui s’imposent, me suis-je bien fait comprendre? » J’ai trouvé un peu surprenant que le simple fait d’empêcher Cedric Lire la suite

Dessin n° 38: les trois Louis

Je viens de terminer un dessin de trois rois de France que voici:

IMGP7877.JPG

A gauche j’ai fit Louis XIV aussi appelé le Roi-Soleil. Pour le dessiner j’ai essayé de recopier le tableau de Rigaud. Au milieu j’ai mis Louis XV, le petit-fils de Louis XIV et peint par Van Loo. Je lui ai juste tourné la tête pour que les trois rois aient la tête dans la même sens. Et en dernier il y a Louis XVI qui régnait en France pendant la Révolution Française et peint par Duplessis.

Comme je l’avais écrit en début 2015 je suis abonnée à plusieurs magazines dont un de littérature, Virgule. Dans le numéro de juin il y avait quatre pages qui parlaient de Lire la suite

Dessin n°20: Tristan et Iseult-La mort de Tristan

Comme je l’ai dit la semaine dernière, ce dessin va être sur une histoire médiévale, celle de Tristan et Iseult. Ce conte raconte l’histoire de ces deux personnes. Tristan doit ramener à son oncle, le roi Marc, une jeune femme de l’autre côté de la mer (donc en Irlande car Tristan et son oncle vivent en Cornouailles) ayant des cheveux blonds, pour qu’il se marie. Donc le jeune chevalier rencontre Iseult, une jeune femme blonde et gentille, et décide de l’amener au roi Marc. Mais durant le retour par bateaux, les deux jeunes gens boivent un philtre d’amour destiné à Iseult et au roi Marc. Alors les deux amants vont devoir cacher leur amour aux yeux du roi Marc et auront de nombreux problèmes. A la fin de l’histoire, Tristan a quitté Iseult mais l’aime encore. Il est blessé par une lance empoisonnée et demande à son mai de lui amener Iseult avant sa mort. Tristan avait dit: « Si elle accepte de Lire la suite

Billet sur Le Petit Chose

Le Petit Chose d’Alphonse Daudet

IMGP3793

Le Petit Chose, c’est un roman de 280 pages d’Alphonse Daudet, l’auteur de La chèvre de monsieur Seguin. Ce roman est raconté par Daniel Eyssette, un enfant au début de l’histoire, qui adore lire Robinson Crusoé et y jouer avec son ami Rouget.  Monsieur Eyssette travaille dans une fabrique, au Languedoc, mais un jour, la fabrique doit être vendue, et la famille Eyssette (la mère, le père, le frère Jaques et Daniel) doivent emménager à Lyon.

Ce roman d’Alphonse Daudet est bien, mais un peu compliqué à lire et comprendre. J’ai bien aimé la façon dont le narrateur (Daniel Eyssette) écrit des fois pour parler de lui Le Petit Chose. Exemple:

Page 112: « -Quelle drôle d’idée, mon cher Daniel, de faire du trapèze à cette heure!

Le petit Chose est tout rouge, tout interdit.

-Je ne fais pas du trapèze monsieur l’abbé, je veux mourir. »

J’ai appris en lisant le roman qu’on l’appelait le petit Chose car à sa rentrée scolaire, il avait mis une blouse, il était le seul et le plus pauvre, et alors les autres élèves l’ont nommé Le Petit Chose!!!

Enluminures et calligrammes

Jeudi dernier, je suis allé à Grenoble, dans le musée de l’Ancien Évêché, pour faire une sortie sur les enluminures. J’aime bien ce musée, il y a beaucoup d’atelier à faire, et j’adore l’Histoire.

Quand tous mes autres amis qui faisaient IEF sont arrivés, on a posés nos vestes (pour ceux qui en avaient car il faisait beau et chaud), puis la guide nous a dit:

-Alors, nous allons monter au premier étage, pour parler de l’écriture dans l’Antiquité, puis après, nous allons aller au deuxième étage, pour voir des enluminures du Moyen-Age!

A l’étage de l’Antiquité, on a étudié une tombe romaine. J’ai appris que les romains avaient trois sortes de noms: prénom, nom de famille, et surnom. La guide a aussi dit que pour écrire des lettres chez les Romains, ils prenaient une tablette de cire pas encore dure, écrivait leur message, et pour que le destinataire répondait, il faisait fondre la tablette, et écrivait dessus à son tour. C’était plus écologique que les lettres d’aujourd’hui.

Ensuite, nous sommes allés à l’étage médiéval, et la guide nous a montré un parchemin. Elle nous a expliqué qu’à cette époque, les gens écrivaient sur des peaux de bêtes. Et elle nous a dit aussi que le parchemin qui était devant nous était un parchemin écrit par un roi, et elle a demandé:

-Comment est-ce qu’on peut savoir que ce parchemin a été écrit par un roi?

On a finit par trouver: c’était qu’il y avait un sceau accroché au parchemin. Puis nous nous sommes dirigés vers une image. Et la dame nous a dit que la personne qui faisait une enluminure était un enlumineur. Puis elle a rajouté:

-Maintenant, on va aller à l’atelier et vous allez faire vos propres enluminures!

J’ai choisi de faire la lettre B parce que je la trouvai belle et elle n’avait pas trop de détail, donc elle n’allait pas être trop compliqué à peindre.IMGP3277

 

Ce n’était pas de la peintures, mais des pigments de couleurs qu’on mouillait, et qui faisaient une sorte de peinture. Puis on a pu coller une feuille d’or sur une partie de l’enluminure, et on a fait des décorations derrière la lettre. La guide nous aidait en nous donnant des conseils. Moi, elle m’a dit que ça serait joli de faire un rond et des vagues qui se croiseraient à l’intérieur. Puis de faire des points bleus et des petites décorations au bord du rond. La guide a adoré tous nos dessins, et même les adultes ont participé. Mais comme ils avaient des pinceaux plus gros que les nôtres, c’était plus compliqué pour eux de ne pas dépasser.

Et en fin d’après-midi, la sortie était finie.

Il y a six jours, j’ai lu mon numéro de Virgule (magazine de littérature), qui parlait de Guillaume Apollinaire. Et du coup j’ai fait une brochure sur sa vie. Avant de lire mon magazine, je ne savais pas que c’était lui qui avait inventé les calligrammes. En tout cas, je trouve qu’il n’a pas eu beaucoup de chance dans sa vie: il ne connaît pas son père, sa mère a des problèmes d’argent, il est emmené en prison injustement, il a eu un éclat d’obus à la tête, et meurt à cause de la grippe espagnole!

IMGP3275

IMGP3276J’aime bien ce calligramme de Guillaume Apollinaire, la colombe poignardée et le jet d’eau.

Voilà, j’ai fini ce billet!!!