Dessin n° 78 et Sauveur & fils S3

Cette fois j’ai fait un dessin (et pas une oeuvre en pâte à modeler), inspiré d’une planche d’un livre, Giboulées, de Vincent Vanoli.

IMGP1838.JPG

Ce dessin je l’ai fait au feutre et j’ai mis sept personnes. La première, la plus petite, est un enfant qui a peur; la deuxième est une fille un peu plus grande et elle attrape le garçon. Un adolescent plus grand qu’elle la tient par le bras mais est porté lui-même par un homme. Celui-ci est soutenu par un homme un peu plus grand qui est énervé car une femme ayant un air diabolique le tient par le bras. Cette femme est attrapée à la taille par une géante à l’air sévère.

Dans le livre dont je me suis inspirée il n’y avait qu’un homme tenu par un géant.

Passons maintenant au dernier livre que j’ai lu et dont j’ai donné mon avis sur les 2 tomes précédents (ici et ).

Sauveur & fils, Saison 3

IMGP1839

Le (probablement) dernier tome de la série (sinon, pourquoi y a-t-il à la Lire la suite

Dessin n° 77: La sirène en pâte à modeler

Voici donc ma nouvelle « oeuvre » en pâte à modeler, réalisée le même jour que la sorcière (voir billet de blog précédent).

IMGP1816.JPG

Récemment j’ai lu Coke en Stock, un Tintin et j’ai l’ai trouvé plus drôle que les autres et très intéressant. En plus on apprend qu’il est (Hergé) contre l’esclavage (c’est donc une oeuvre engagée). Je vous le recommande, il fait partie de mes Tintin favoris.

Mes Tintin favoris Lire la suite

Dessin n° 70 et la Guerre et la paix T2

Aujourd’hui j’ai trois choses spéciales à vous partager.

  1. Mon 70e dessin qui est une peinture sur toile réalisée en dix-neuf jours.

imgp1513

Je l’ai faite à la gouache. Au début j’ai peint le fond de la toile en rouge.

IMGP1192.JPG

Puis j’ai décalqué mon modèle sur la toile avant de la peindre ( ce qui n’était pas facile).

IMGP1509.JPG

ma peinture quand je viens de la finir

2.  Mon avis sur le deuxième tome de Guerre et paix

Lire la suite

Mes écrits actuels

 

Avant d’écrire la réponse à la question de jeudi, je vais inscrire ici ce que j’écris en ce moment comme histoires. J’avais déjà fait pareil il y a un an et demi, j’avais écrit en détail quels sortes d’histoires j’écrivais, sur quels supports, etc. Aujourd’hui je vais plus parler des histoires que j’avance en ce moment. J’écris donc…

  • le septième tome d’une saga

Depuis l’été 2016 j’écris des romans qui ont entre 50 et 120 pages, et je vais commencer le septième de la série. J’y raconte la vie de deux lycéennes. Je prévois qu’il y ait neuf tomes.

IMGP1386.JPG

du 1er au 6e tome

  • un roman fantastique

Lire la suite

Dessin n° 67 et la Guerre et la paix T1

Il y a quelques jours j’ai décalqué une photographie et voici ce que ça a rendu:

IMGP1220.JPG

J’ai décidé de l’appeler « La femme girafe » bien qu’en vrai la personne n’avait pas de long cou, mais c’est l’impression rendue. Je l’ai colorié au crayon de papier et voilà le calque avant qu’il soit sur papier.

IMGP1223.JPG

Maintenant je vais donner mon avis sur un livre que j’ai terminé il y a cinq jours. Il s’intitule La Guerre et la Paix et a été écrit par Tolstoï, l’auteure d’Anna Karénine (cliquez ici pour voir mon billet sur ce roman).

ATTENTION, IL Y AURA DES SPOILERS, ALORS CE QUI NE L’ONT PAS LU VOUS RISQUEZ DE TOUT SAVOIR!

La Guerre et la Paix-T1

getp

Nombre de pages: 982

Collection: Folio  classique

Edition: Gallimard

Traduit du russe par:Boris de Schloezer

Première date de parution: 1865

Point de vue: omniscient

Lu de: fin novembre 2016

Au: 1er janvier 2017

Resumé et avis: Le roman se passe de 1805 à 1812. La guerre contre Napoléon va commencer et beaucoup de jeunes hommes russes se préparent à quitter leurs villes pour combattre. Chez les Rostov, le jeune Nicolas part pour l’armée, laissant sa cousine dont il est amoureux (Sonia) et ses soeurs derrière lui. Le prince André, lui, laisse sa femme enceinte avec sa soeur Marie avant de s’en aller.

Dans Guerre et paix il y a deux sortes de moments différents: les moments sur le champ de Lire la suite

Mes chiffres de l’année 2016

Bonne année à tous. Dans douze jours cela fera maintenant deux ans que j’ai commencé ce blog et je pense que j’écrirai beaucoup ce mois ci. En effet en plus des dessins hebdomadaires et de l’enfance passée du mois je vais donner mon avis sur le premier tome de Guerre et Paix. Et j’écris aussi ce billet de blog.

Mes chiffres de 2016

Billets de blog: 74

Livres lus: 124 (sans compter les relectures et les journaux)

Déménagement: 1

Activités extrascolaires: 6 (théâtre, yoga, club de lecture, club de cinéma, guitare, karaté)

Séries TV vues: 5

Séries TV découvertes: 3

Histoires écrites: beaucoup!

Voyages: 1 (Vienne/Jesolo)

BdS

Mes favoris de 2016 Lire la suite

Les enfances passées…Eli Pas Posniak

Bonjour à tous. Voici aujourd’hui la dernière enfance passée de 2016 et la quatrième depuis le début.  J’ai décidé de vous parler de l’enfance d’Eli Pas-Posniak, un ukrainien très peu connu puisque je n’ai quasiment rien trouvé sur lui sur Internet. La quasi-totalité de ce que j’ai écrit en-dessous a été trouvé dans un livre pour enfant appelé « Le royaume d’Eliousha » Il y a écrit à l’intérieur du livre « ceci est l’histoire véridique d’eli pas-posniak »

Eli Pas Posniak

Lors du XXe siècle l’Ukraine est divisé en deux parties : une appartenant à la Russie, l’autre à l’Autrcieh-Hongrie. Dans les années trente Staline prend le pouvoir du côté russe où la culture ukrainienne est interdite et dans les années quarante les nazis vont essayer de s’emparer de l’union soviétique et aussi de l’Ukraine.

Eliousha a deux sœurs, un petit frère et des parents, mais aussi des domestiques. Il vit à Kostopil (Ukraine). En 1941, il a 5 ans et quitte en voiture le pays, accompagné de sa famille. Après des gens qui les pillent et des avions qui essayent de les tuer ils décident d’aller à Kiev en se déguisant en paysans et en échangeant leur belle voiture contre une misérable carriole.

Puis, arrivés à Kiev, tous montent dans un train sauf le père d’Eliousha qui doit rejoindre l’armée, confiant à Eliousha le soin de veiller sur les autres.

Quand le train s’arrête Eliousha et ses sœurs sont obligés de voler de la nourriture pour survivre. Arrivés à destination (Kazakhstan) un homme les conduit dans un petit village pauvre.  Leur nouvelle maison a un sol en terre et est très petite, tandis que pour se laver et Lire la suite

Potter et Sauveur

Cette semaine j’ai lu deux livres de grands formats, et les deux m’ont déçus, surtout le premier qui est Harry Potter et l’enfant maudit.

Depuis presque un an tout le monde en parle. Je savais que ça allait être moins bien que les autres, vu que c’est une pièce de théâtre et que ce n’est même pas J. K Rowling qui l’a écrit elle a juste donné l’idée de l’intrigue.

IMGP0180.JPG

Je n’ai pas du tout réussi à être plongée dans l’intrigue car ce n’est pas le même style. Par exemple, Hermione ne dirait jamais dans les romans: « Tu trouves ça débile, il trouve ça irrésistible. Moi je dirais que c’est quelque part entre les deux. » Je n’aime pas le personnage de Rose que je trouve prétentieuse:  » Je suis une Granger-Weasley, tu es un Potter, tout le monde voudra forcément être ami avec nous, on peut se permettre de choisir qui on veut« . Par contre le fils de Malefoy est gentil et je trouve que c’est quand même une bonne idée qu’Albus, le fils de Harry, se retrouve à Serpentard. En revanche même quand Harry était adolescent il a toujours appelé Drago « Malefoy ». Et maintenant il l’appelle Drago alors qu’ils ne sont pas plus amis qu’avant.

Un autre truc étrange est que Albus (qui est censé être nul en sortilèges) connaît « Incendio » à treize ans mais il ne connaît même pas Expelliarmus qui est un sortilège qu’on apprend à douze ans. Harry est assez égoïste et strict:  » C’est moi qui voulais être avec toi, je veux l’avoir avec moi, j’attends de vous, je prendrai contre cette école les mesures qui s’imposent, me suis-je bien fait comprendre? » J’ai trouvé un peu surprenant que le simple fait d’empêcher Cedric Lire la suite

La dispute, de Marivaux

Cette semaine je vais publier trois billets de blog: celui-là, mon dessin hebdomadaire et le deuxième « Les enfances du passé ».

Aujourd’hui je vais donner mon avis sur deux pièces de théâtre écrites par Marivaux que j’ai lu en octobre, La dispute et L’île des esclaves.

La dispute

IMGP9999.JPG

Auteur: Marivaux (1688-1763)

Nombre de pages:91

Maison d’édition:Librio

Collection:Théâtre

Resumés:

  • La dispute: le prince d’un royaume veut savoir qui, de l’homme ou de la femme est le plus infidèle. Il organise la rencontre de deux garçons et deux filles qui ne se sont jamais vus auparavant pour trouver la réponse à sa question.
  • L’île des esclaves: Iphicrate et son esclave Arlequin atterrissent sur une île où tous les esclaves deviennent maîtres et les maîtres deviennent des esclaves. Les esclaves vont alors humilier leurs maîtres, puis leur pardonner et faire la paix avec eux.

Lire la suite