20 000 lieues sous les mers

Bonjour, aujourd’hui ce n’est pas pour mes dessins mais pour un livre que je reviens. J’ai enfin terminé ma lecture de ce grand roman de Jules Verne que je vais vous présenter.

Tout d’abord Jules Verne est un auteur français du XIXe siècle très connu. Alors qu’il n’a jamais voyagé, il était passionné par la science et les voyages, comme on peut s’en rendre compte avec le titre de ses romans (Le tour du monde en 80 jours, 5 semaines en ballon, L’île mystérieuse). Il est également un des précurseurs de la science-fiction, avec De la Terre à la Lune, qui a inspiré le Tintin On a marché sur la Lune.

chapitre;com

crédit photo: chapitre.com

tintin

Tintin sur la lune

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai déjà lu nombre de ses romans. Certains m’ont beaucoup plu, comme Le tour du monde en 80 jours, je suis sortie plus mitigée de certains autres comme De la Terre à la Lune. Il y a même un de ses livres que je n’ai pas terminé, Cinq semaines en ballon, car je le trouvais très raciste (comparaison d’hommes Noirs avec des singes etc.). Je pense que ces préjugés lui viennent parce qu’il n’en n’a jamais rencontré lui-même, mais cela ne change pas que je ne souhaitais plus lire un livre si discriminant. De même, les femmes ont rarement une grande place dans son œuvre.

 

abebooks.fr

crédit photo: abebooks.fr

Vingt milles lieues sous les mers se déroule dans la seconde moitié du XIXe siècle. Un Français résidant aux Etats-Unis, M. Aronnax, décide de participer à une chasse au monstre. En effet un animal marin énorme et mystérieux effraie et fait couler les navires sur tous les océans. Accompagné de son serviteur Conseil et d’un chasseur Québécois Ned Land, ils poursuivent le cétacé. Avant de se rendre compte que cet animal est en réalité un sous-marin dans lesquels ils se retrouvent prisonniers par le capitaine Nemo, un homme mystérieux qui a décidé de ne plus jamais mettre les pieds sur terre. En compagnie de ce misanthrope, ils vont découvrir les merveilles de la mer.

J’ai donc suivi à travers quasiment 400 pages le voyage de 20 000 lieues de ces personnages. J’ai trouvé leur parcours intéressant et complet (ils visitent tous les océans) mais embrouillé. Ils vont au Nord puis redescendent puis remontent… J’étais quelque fois un peu perdue dans leur parcours. J’ai également retrouvé le style très scientifique de Jules Verne, avec des pages qui décrivent les animaux marins présents devant eux, et des chapitres entier qui mettent en scène des dialogues historiques ou scientifiques. Au bout d’un moment j’ai fini par sauter certains passages. Ce qui n’empêche pas l’auteur de réussir à donner de l’intérêt à ce roman avec des rebondissements et des scènes d’actions. Je repense notamment au passage où les héros se retrouvent encerclés sous Lire la suite

Célestopol, un recueil de nouvelles fantastiques

Lorsque je l’avais acheté en librairie au début de l’année, j’étais intéressée par ce livre car, contrairement aux autres volumes de fantastique qui l’entouraient, il semblait plus original, moins commercial. La couverture m’a intriguée, le résumé encore plus, et comme les rares livres que j’ai lu dans cette édition m’ont toujours plu j’ai décidé de tenter.

celestopol

crédit photo: Babelio

Résumé de ce recueil: A travers 15 nouvelles nous découvrons l’histoire de cette ville lunaire qu’est Célestopol, une colonie russe extra terrestre. En parcourant le XXe siècle depuis la Lune, nous y rencontrons des automates, des références à Wilde et à Jules Verne, un duc machiavélique et une femme accompagnée d’un ours.

Mon avis: J’en attendais beaucoup de ces nouvelles et c’est pour cela que les premières m’ont déçues: l’ambiance et l’univers étaient différents de ce que je m’imaginais. Mais je m’y suis habituée et j’ai continué à le lire avec curiosité. L’auteur a un très bon style, des idées originales, et dans un même monde, arrive à mêler toutes sortes d’intrigues: une Lire la suite

Dessin n° 193: Village du Sud

Bonjour, j’espère que vous allez tous bien en ce moment. Depuis la dernière fois j’ai réalisé une aquarelle printanière que je vous présente aujourd’hui:

village

A partir d’une photo j’ai peint ce petit village  en hauteur aux murs d’ocre. Qu’en pensez-vous?

Par rapport à mes lectures je termine de relire le dernier Harry Potter; je dois lire pour les cours Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche et  Passeur, un livre sur l’histoire vraie Lire la suite

Petites vacances en Provence

Depuis le temps que je lis Les Lettres de Mon Moulin, Marcel Pagnol et Jean Giono, j’avais hâte d’aller enfin en Provence! Nous avons passé quelques jours dans le Luberon et c’était à la fois différent et beaucoup mieux que ce à quoi je m’attendais.

IMG_3454

Nous avons  visité Rustrel, Gordes, Roussillon, Avignon et Isle sur la Sorgue en particulier pour découvrir l’ocre, très présente dans la région. C’est une terre rouge qu’on a commencé à exploiter à partir du début du XIXe siècle. En France le Vaucluse est la première région d’exportation de l’ocre devant la Bourgogne. De nos jours l’ocre sert surtout  pour des produits artisanaux,  comme la fabrication d’encre et d’aquarelle. Lire la suite

Mes chiffres de l’année 2019

Hello lecteurs,

Nous abordons une nouvelle décennie, ce qui me paraît un peu bizarre pour l’instant mais voici mes statistiques de l’année dernière.

 

Billets de blog: 43

Livres lus: 113

Livres relus: 71

Films découverts: 39

Films revus: 17

Activité extrascolaires: guitare autodidacte, même si ces derniers mois je ne trouve plus le temps d’en faire beaucoup.

Séries TV vues : 6 avec The Good Place, Downton Abbey, La petite Dorrit, Umbrella Academy , Six Feet Under et Le Prince des Dragons

Séries Tv découvertes: 3 avec Le Prince des Dragons, Six Feet Under et Umbrella Academy

Histoires écrites: Cette année j’ai plus écrit des nouvelles et quelques poèmes plutôt que des romans. Néanmoins j’ai fini un manuscrit et j’ai écrit une histoire entière en 6 mois.

 

Mes favoris de 2019

Livres:

  • Le trône de Fer, qui est la saga ayant été adapté pour être sur la télévision Game of Thrones. Il me reste huit tomes à lire sur quinze et pour l’instant j’adore l’univers, l’atmosphère et les personnages de ce roman, que le style de l’auteur rend plus vivant .
  • Le garçon au pyjama rayé, raconte les atrocités de la vie des Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale du point de vue d’un enfant de nazi. C’est une très belle histoire, très marquante.

Films favoris:

  • Mamma Mia, que j’ai redécouvert cet été. J’ai ensuite regardé le deuxième film, qui n’est pas aussi bien que le premier mais reste très agréable.
  • Slumdog Millionaire, qui raconte, comme Lion, l’histoire touchante d’un enfant orphelin qui vit des horreurs.

Série favorite parmi celles découvertes

J’ai particulièrement appréciée Le Prince des Dragons, une série d’animation Netflix beaucoup plus captivante que ce à quoi je m’attendais, avec des personnages originaux et une bonne intrigue. Il y a aussi Umbrella Academy qui m’a bien plu pour ses acteurs, les personnages et la bande-son.

 

 

 

 

 

 

Les différences entre les librairies et les bibliothèques

Bonjour à tous, je viens aujourd’hui pour comparer deux endroits à la fois communs et différents: les librairies et les bibliothèques.

Avant cet été je n’allais jamais dans les bibliothèques, parce que j’ai toujours été très possessive avec mes livres. Quand j’aime une des mes lectures j’aime savoir que l’objet livre est à moi. Parfois donc je n’aime pas trop les livres d’occasion qui ont eu un vécu avant. Mais  pendant ces dernières vacances j’y ai emprunté beaucoup de livres ce qui m’a fait remarquer les différences avec les librairies.

Points forts

Des librairies:

groupeprosuma.jpg

crédit photo: groupeprosuma.com

  • On y trouve plus rapidement des nouveautés que dans les bibliothèques
  • Il y a beaucoup d’évènements liés aux dédicaces d’auteurs
  • Les livres sont neufs et donc le côté esthétique est plus agréable: les pages ne seront pas cornées, il n’y a pas de risques que quelqu’un ait écrit dedans et la couverture n’est pas plastifiée.

Lire la suite

Dessin n° 190: La brume sous la montagne

Bonjour, me voilà de retour avec une aquarelle faite il y a quelques jours pour le blog.

IMG_9953.JPG

C’est une montagne dans le brouillard avec devant une maison cachée par les arbres. La technique du brouillard avec de l’aquarelle n’est pas facile à maîtriser mais le rendu est joli. Je me suis inspirée de cette photo  ci-dessous:

IMG_9952

Les vacances m’ont permis de regarder plusieurs films, dont Les figures de l’Ombre qui m’a bien plu (sur la place des femmes Noires aux Etats-Unis dans le programme de la NASA), Le Casse de Central Park qui en revanche n’était pas exceptionnel même si la fin est réussie et Terminator que j’ai pu découvrir. J’étais mitigée au début et les effets spéciaux n’ont pas très bien vieilli mais la deuxième partie du film est très intéressante.

En livres, j’ai pu terminer le cinquième tome de Lire la suite

Les cités des anciens 3: La fureur du fleuve

Bonjour, je viens sur la blogosphère après ma rentrée en Terminale L vous donner mon avis sur le troisième tome du roman Les cités des Anciens.  En ce sui concerne la rentrée je suis motivée pour mes huit heures de philo qui pour l’instant ont été très intéressantes. C’est un sujet qui m’intrigue depuis plusieurs années déjà.

lepdfgraduitetlibre

crédit photo: lepdfgratuitetlibre.blogspot.fr

Résumé: Les tensions entre chaque personnages continuent d’évoluer lorsqu’une crue bouleverse l’ordre établi et change les relations entre chaque membre de l’équipage.

Avis:Je vous avoue qu’avant l’intervention de la crue je trouvais le tome 3 un peu répétitif, très similaire au tome précédent. La deuxième partie du roman l’a beaucoup plus captivée. Thymara est toujours un personnage qui me plaît, et malgré l’insistance Lire la suite

Sans famille d’Hector Malot

Dans une librairie je suis tombée sur la version complète de Sans Famille; (et bien que la couverture d’une version abrégée me plaise plus que la couverture du film) je l’ai  acheté. Voici mon avis sur ce roman bien connu qui a donné un dessin animé et un film.

Sans famille retrace les aventures du jeune Rémi, huit ans, qui découvre du jour au lendemain que ses parents l’ont trouvé et recueilli, le père espérant gagner une récompense. Mais, sans argent,  il décide de le conduire à l’orphelinat. Par bonheur en entendant ces mots un vieil homme propose de louer Rémi et de le faire travailler dans sa troupe. Et voilà Rémi parti avec Vitalis pour découvrir la France, l’Angleterre, la Suisse et peut-être bien sa vraie famille…

 

booknode.jpg

crédit photo: booknode

Le style de l’auteur est fluide et agréable à lire, peut-être  parce qu’il a allégé son roman après la première publication. Hector Malot place le cadre spatio-temporel sans trop de descriptions mais avec suffisamment de détails pour qu’on puisse clairement imaginer la scène. L’auteur est très précis en ce qui  concerne le trajet de Rémi ce qui donne l’occasion d’entendre parler de villages français peu connus tels que Frontignan et son style m’a fait parfois songer à celui de Jules Verne (je pense notamment aux chapitres Lire la suite

La fille d’Avril, Annelise Heurtier

J’ai déjà lu deux autres livres de cette auteure, avec Sweet Sixteen en 2016 (je vous parle de Melba Patillo dans Les enfances passées) le premier d’une longue série de livres que j’ai acheté sur la ségrégation raciale aux Etats-Unis (un sujet qui me passionne) et Le Carnet Rouge il y a un mois, qui s’intéresse à la vie des Kumari au Népal. Le sujet m’a intéressé mais je ne me suis pas attachée aux personnages. Le dernier livre que j’ai lu de l’auteure, La fille d’Avril, fut très captivant.

 

Dans ce roman nous nous retrouvons plongés dans le quotidien de Catherine, une adolescente de quinze ans qui un jour se rend compte qu’elle aime courir. Cela lui procure une sensation de liberté qu’elle adore. Mais dans la France des années 60, les femmes ne peuvent pas participer à des compétitions sportives telles que la course: on dit que cela leur fera pousser de la barbe et fera tomber leur utérus.

 

pagedeslibraires.fr.jpg

crédit photo: pagedeslibraires.fr

Déjà attirée par la couverture et par le résumé, j’ai vraiment appréciée cette immersion dans l’univers créé par Heurtier. Les personnages principaux sont attachants, l’histoire est originale et rend compte du mode de vie et du sexisme de l’époque. J’ai été surprise Lire la suite