Ma semaine et mon livre

Bonjour à tous. Je vais raconter les premiers jours de cette semaine:

Lundi, j’ai fait de l’anglais le matin, sur le site Académie en ligne. L’après-midi, j’ai fait des mathématiques avec mon cahier Sésamath 5e. J’ai vérifié avec maman que je n’avais pas fait d’erreurs, puis j’ai corrigé là où je m’étais trompé. Puis

IMGP3130nous sommes allés au karaté. D’abord il y avait le cours de mon frère puis le mien. On a révisé ce qu’on savait pour le passage de grades. Puis je suis rentré à la maison.

Mardi, j’ai fait encore de l’anglais, encore des maths, un peu de géographie, puis je suis allée à la guitare. J’ai révisé avec mon professeur la chanson Belle île en Mer, et j’ai appris le pincé, c’est une autre façon de faire bouger les doigts sur les cordes.

Mercredi, j’ai fait des maths et l’après-midi j’ai eu mon passage de grades. J’avais un peu peur parce que c’était la première fois que je faisais un passage de grades. Puis à la fin on a fait les katas (combats contre des personnes imaginaires) chacun nôtre tour. J’ai été deuxième. J’ai fait le troisième kata (yan sandan) puis le professeur m’a demandé de faire le premier kata, yan shodan. Ensuite, il m’a demandé comment on disait les orteils en japonais. J’ai mis du temps à trouver, puis je me suis rappelée que c’était kouchi. Puis je me suis assise et j’ai regardé les autres. A 16 h trente environ, tout le monde était passé, et on s’est mis en ligne pour savoir nos résultats. Il m’a appelée en première et m’a dit de faire des plus grandes postures, puis  a dit que je devenais ceinture blanche-jaune. J’étais contente d’avoir réussi mon premier passage de grades.

Et aujourd’hui, voici ce que j’ai fait: ce matin, j’ai fait de l’Histoire: j’ai révisé des choses sur le début du judaïsme, le début du christianisme, et l’empire byzantin et carolingien. J’ai fait des exercices dessus, et voilà! Plus tard, j’irais à mon club de lecteurs: j’ai hâte de voir quel livre j’aurais à lire! Et demain, je parlerais sur Skype avec d’autres enfants qui font IEF . Notre discussion parlera des rêves.

Et maintenant, je vais vous présenter un livre que j’ai fini de lire hier soir.

Le vent dans les saules

IMGP3131Auteur: Kenneth Grahame

Nombre de pages: 215

Maison d’édition: Phébus

Collection: Libretto

Traduit de l’anglais par: Gérard Joulié

Résumé: C’est l’histoire de quatre animaux habillés comme des humains dans leur monde. Il y a Mr Taupe, gentil, timide et courageux, Mr Rat, son meilleur ami sage, intelligent et  curieux, Mr Blaireau est le plus âgé, il est timide, grognon et secret, et enfin Mr Crapaud est vaniteux, malin et irresponsable. Ces quatre amis vivent tous dans un endroit différent: Taupe dans un terrier près d’un champ, Rat près de l’eau, Blaireau dans un terrier au fond de la Forêt Sauvage, et Crapaud dans un manoir. Il arrive aux quatre animaux des tonnes d’aventures à chaque saisons: Crapaud va en prison, Rat organise un pique-nique, Taupe se perd dans la Forêt Sauvage…

Mon avis: J’avais déjà essayé de le lire quand j’avais environ neuf ans, mais je n’avais pas réussi à aimer.  Alors j’ai décidé de le prendre pour aller en Martinique, et je l’ai lu. J’aime l’histoire car le point de vue narratif est omniscient, et j’apprécie les livres où je peux tout savoir de ce que pensent les héros. Avant de lire  le livre, je pensais qu’ils étaient des aventuriers voyageant dans pleins de pays différents, alors qu’ils restent toujours près de chez eux. La fin était inattendue, je n’avais pas du tout pensé que le livre ce finirait comme cela. J’aime bien Mr Taupe, je trouve que c’est le héros principal puisqu’il est le premier des quatre que l’on rencontre. Crapaud est très drôle, surtout quand il montre ses défauts. Voici un moment du livre que j’ai bien aimé. C’est vers la fin du livre, quand Mr Crapaud fait croire qu’il est une blanchisseuse:

« Un éclat de rire fit le fit sursauter. Il se retourna et vit la marinière qui, les mains sur les hanches, riait aux larmes.

Je vous observe depuis tout à l’heure, dit-elle entre deux hoquets. Quand je vous ai entendue vous vanter, j’ai tout de suite  pensé que vous me racontiez des boniments. En voilà une blanchisseuse! Vous n’avez jamais lavé un seul torchon de votre vie, j’en mets ma main au feu.

Mr Crapaud, qui sentait bouillonner en lui la colère depuis un certain temps, n’y tint plus. Il s’emporta:

-Espèce de grosse batelière de rien du tout! hurla-t-il. Comment osez-vous parlez ainsi à quelqu’un qui vous est supérieur? Blanchisseuse, ah oui! Apprenez que je suis Mr Crapaud,, le distingué, le respecté, le fameux Mr Crapaud. Et j’ai beau être dans le pétrin, je ne permettrai pas à une batelière de se moquer de moi! »

Voilà, j’ai fini ce billet!